La refondation de l’école est en marche !

Le parlement a adopté définitivement ce mardi 25 juin le projet de refondation de l’école. Les Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire se réjouissent de cette étape supplémentaire dans la priorité du Président de la République donnée à l’école et à la jeunesse. Cette nouvelle loi fixe l’objectif de la création des 60.000 postes sur le quinquennat,…

L’école, priorité de la République

Le Ministre de l’Education Nationale Vincent Peillon a annoncé la création de 40 000 postes supplémentaires pour la rentrée 2013. Les Jeunes Socialistes de Saône et Loire se réjouissent de cette décision. Celle-ci s’inscrit en effet dans le cadre de l’engagement du Président de la République de recruter 60 000 professeurs et personnels encadrants durant…

L’école de la République, une priorité !

En matière d’éducation, il est bon de rétablir les réalités dans ce domaine, après les outrances du discours de Montpellier par le candidat sortant. Depuis 5 ans, notre modèle éducatif, pourtant reconnu dans le monde entier jusqu’alors,  a sombré dans « l’école de l’inégalité des chances », avec la suppression de 66 000 postes d’enseignants, alors que paradoxalement…

BTS : une « rénovation » bien dogmatique !

Les jeunes socialistes demandent une politique ambitieuse pour permettre à tous les bacheliers professionnels, de production comme de service, d’accéder au plus haut niveau de qualification, à travers des moyens importants pour créer un accompagnement et des passerelles efficaces à tous les niveaux de la voie professionnelle. Les suppressions de postes massives et de sections engagées par la droite et le dogmatisme des mesures annoncées remettent en cause le droit à l’avenir des bacheliers professionnels.

Education: stop à l’hémoragie!

La mobilisation sur l’éducation s’intensifie. Le MJS dénonce la suppression de postes dans l’éducation nationale : 50000 depuis 2002. Nous refusons de voir l’école de la République devenir le parent pauvre de la France. La politique budgétaire de l’éducation nationale se résume désormais à moins de postes d’enseignants et plus d’heures supplémentaires à distribuer. Désormais, les…

Priorité à l’éducation!

Le Mouvement des Jeunes socialistes dénonce la suppression de postes dans l’éducation nationale : 50000 depuis 2002. Nous refusons de voir l’école de la République devenir le parent pauvre de la France. La politique budgétaire de l’éducation nationale se résume désormais à moins de postes d’enseignants et plus d’heures supplémentaires à distribuer. Désormais, les chefs d’établissement…