(Non classé) Actualités Communiqués de presse En Une Nationale Grands angles

L’Union Européenne détient le destin du peuple kurde et du Proche-Orient

Retrouver le communiqué de presse national du Mouvement des Jeunes Socialistes concernant la situation des Kurdes.

Si le Proche-Orient est une région du monde connue pour l’instabilité politique et militaire qui y règne, depuis le début de la décennie les « printemps arabes » ouvraient de nouveaux espoirs pour les peuples de chacun de ces pays.

En Syrie, malgré les volontés démocratiques et pacifiques des citoyennes et citoyens, la sordide répression menée par Bachar El-Assad aurait dû conduire la communauté internationale à intervenir pour soutenir le peuple syrien et kurde et à organiser une transition politique.

Toutefois, la proximité avec une Irak déstabilisé d’où est né Daesh a multiplié les fronts et complexifié l’action sur le terrain. Aujourd’hui l’influence de Daesh est circonscrite grâce à la mobilisation d’une coalition internationale dont a fait partie le peuple Kurde, au premier plan dans cette bataille.
Si les mobilisations des Etats-Unis ont toujours été contestables, sa présence dans la coalition internationale dans le combat contre Daesh reste cruciale et l’annonce du retrait des troupes américaines signifie le sacrifice du peuple kurde. Aussi, face à la menace turque à l’égard du peuple kurde, mais dans le respect de la volonté américaine de se désengager, les jeunes socialistes souhaitent que si désengagement il y a, celui-ci soit progressif et corrélé avec l’apaisement de la situation locale.
Dans ce sens, les jeunes socialistes appellent l’Union européenne à organiser ses armées en une force commune européenne en lien avec le Conseil de Sécurité de l’ONU afin de mener sur les territoires syriens, kurdes et irakien l’intervention internationale derrière la bannière de l’Europe et à laquelle nous appelons la Russie à participer.
De l’autre côté l’Union Européenne ne doit plus accepter le chantage organisé à ses frontières par la Turquie. Les jeunes socialistes encouragent l’Union Européenne à débloquer des fonds supplémentaires pour permettre aux Etats et à leurs collectivités de préparer l’accueil ponctuel des réfugiés actuellement bloqués à la frontière turque. Un embargo international à l’encontre de la Turquie doit conduire celle-ci à se conformer au respect des Droits de humains et à participer à l’apaisement politique et militaire du Proche-Orient.
Il est temps pour l’Union Européenne de prendre toute sa part sur la scène géopolitique et de mener une politique unique internationale.