Actualités Economie/Travail

Prime d’activité : une bonne nouvelle pour les jeunes

Assemblée nationaleLes Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire se réjouissent de l’annonce faite hier par le gouvernement de la fusion du RSA-activité et de la Prime Pour l’Emploi (PPE) en une nouvelle « prime d’activité ». C’était une de nos revendications depuis plusieurs années.

A l’heure où 34,1 % de jeunes ont un emploi précaire, et où 29,6 % sont payés au SMIC, l’inclusion des 18-25 ans dans ce dispositif est une excellente nouvelle.

Grâce à cette prime, destinée aux travailleurs modestes, le gouvernement s’efforce ainsi de prendre en compte ceux qui rencontrent des difficultés sociales, et notamment les jeunes en ouvrant l’application de cette réforme aux 18-25 ans.

Rappelons que les jeunes sont la catégorie la plus pauvre de la population. La droite de Sarkozy, comme ses représentants locaux en Saône-et-Loire, veulent faire passer les jeunes pour des fainéants qui seraient prêts à vivre uniquement de prestations sociales sans travailler. D’une part les jeunes concernés seront par définition en activité, ces accusations sont donc absurdes. D’autre part les Jeunes Socialistes suggèrent à ces personnes prêtes à tous les excès de démagogie, de vivre quelques temps avec le montant du RSA chaque mois, 513 euros. Cela les fera peut-être cesser cet insupportable procès en assistanat et en fainéantise fait aux bénéficiaires des minimas sociaux.

Les Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire soutiennent donc la volonté du gouvernement de permettre aux jeunes de bénéficier de cette nouvelle prime, à partir du moment où leur rémunération les y rend éligible. En outre, nous souhaitons une simplicité des procédures quand aujourd’hui seuls 32 % des personnes éligibles au RSA-activité y ont recours.

En plus de faire entrer les jeunes dans le droit commun, cette fusion permet de donner aux jeunes la place qui leur revient dans la République, celle de citoyens à part entière.