Communiqués de presse Education

L’école de la République, une priorité !

En matière d’éducation, il est bon de rétablir les réalités dans ce domaine, après les outrances du discours de Montpellier par le candidat sortant.

Depuis 5 ans, notre modèle éducatif, pourtant reconnu dans le monde entier jusqu’alors,  a sombré dans « l’école de l’inégalité des chances », avec la suppression de 66 000 postes d’enseignants, alors que paradoxalement le nombre d’enfants scolarisés n’a cessé d’augmenter depuis 2007. La fin du volet pédagogique et pratique des professeurs à la suite de la réforme sur leur recrutement, qui a supprimé les IUFM, ne permet plus d’assurer aux nouveaux professeurs la formation nécessaire pour aller aux devants des élèves. Par ailleurs, en moins de 7 ans, le taux de scolarisation des enfants de 2ans a baissé de 10 %. La liste est malheureusement encore bien longue quant aux échecs et aux régressions de la présidence Sarkozy en matière de politique éducative.

François Hollande propose une autre vision de l’Ecole de la République, à savoir une Ecole qui redevienne le fondement et l’exemple de l’égalité et de la connaissance. Au-delà de la création de  60 000 postes (enseignants, infirmières, surveillants etc.) indispensables pour retrouver un système éducatif plus juste dans lequel les jeunes bénéficieront d’un accompagnement personnalisé pour leur réussite, le candidat des socialistes, des radicaux de gauche et de tous les progressistes :

–          Souhaite, pour lutter contre les inégalités le plus tôt possible, que les enfants de moins de trois ans puissent tous être accueillis en maternelle ;

–          Veut renforcer et valoriser les filières professionnelles et technologiques ;

–          Affectera les nouveaux personnels dans les écoles maternelles et primaires là où l’on détecte les premières difficultés scolaires ;

–          Reverra les rythmes scolaires ;

–          Offrira à tout jeune en situation de déscolarisation une solution de formation, d’apprentissage ou un service civique…

Les « Jeunes avec Hollande de Saône et Loire » ne souhaitent plus voir ce système éducatif à deux vitesses avec des élèves fragilisés, des enseignants malmenés et une pédagogie sacrifiée.

Seul François Hollande est en capacité de faire de l’Education une des priorités de notre République.

1 comment

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>