Communiqués de presse

La retraite concerne aussi tous les jeunes !

« La retraite, c’est une aussi affaire de jeunes » : tel est le message que le Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire porte depuis de très nombreux mois, et dès avril dernier lors de la création d’un collectif jeune 71. Pendant l’été, les jeunes socialistes sont allés à la rencontre de toute la jeunesse, ou encore plus récemment par le biais de porte-à-porte.

Une autre réforme est possible, à l’inverse de celle inefficace et injuste du Gouvernement. Parce cet avenir concerne pleinement les jeunes, et car la droite abuse maladroitement de ce prétexte en assurant que ça la concerne mais qu’elle n’a pas à faire valoir ses aspirations, nous portons de nombreuses propositions alternatives. De nouvelles sources de financements, une réelle politique de l’emploi pour les jeunes et les séniors, le maintien du droit de partir à 60ans sont notamment des préalables essentiels.

Jamais l’UMP n’a souhaité écouter les messages des organisations de jeunesse, des syndicats de salariés ou des partis politiques. En réalité, et dès le départ, la droite cherche la confrontation et la radicalisation du mouvement.

Dans ce contexte, la mobilisation étudiante et lycéenne n’est pas étonnante. Les jeunes socialistes soutiennent cet appel fort d’une jeunesse précarisée et sans repère.

Par ailleurs, le MJS 71 a eu connaissance de courriers de proviseurs de plusieurs lycées de notre département, adressés aux parents d’élèves, se faisant écho du pouvoir en dissuadant toute mobilisation. De telles méthodes inacceptables avaient déjà été employées au moment du CPE. Au-delà de l’absence de tout sens éthique dans cette démarche qui supposerait que les jeunes ne peuvent se mobiliser, et seraient dépourvus de toute conscience, nous tenons à réaffirmer quelques principes :

– Le droit de réunion existe pour les étudiants et les lycéens. Ils ont, bien entendu, le droit de demander une salle. Tout refus doit être motivé par écrit par l’administration. Les décisions lors de ces réunions peuvent être communiquées.

– Toute punition collective est interdite et les élèves ne peuvent être sanctionnés pour des actions commises en dehors de l’établissement. Les sanctions ne peuvent concerner que des actes intégrés au règlement intérieur de l’établissement.

– Concernant les téléphones portables, toute fouille d’élève par les personnels des établissements est interdite. Aucun texte n’y autorise, les élèves doivent la refuser.

La sanction n’est pas impossible, mais dans ce système éducatif qui repose sur un rapport inégal entre « l’adulte » et « l’élève », accepter que ce dernier puisse s’autonomiser n’est pas évident. La possibilité de sanction ne restreint cependant pas l’importance de la conviction.

N’oublions surtout pas que toute mobilisation doit se faire dans le respect total de tous les membres de la communauté éducative, des élèves aux personnels et enseignants. Tout problème, hors de ces règles de droit, peuvent nous être signalés à contact@mjs71.net

« Si la jeunesse n’a pas toujours raison, la société qui la méconnaît et qui la frappe a toujours tort ». Dans ces moments, cette affirmation de François Mitterrand se devrait, une nouvelle fois, d’être méditée.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>