En Une Nationale Sécurité

De dangereuses diversions

Les annonces du Gouvernement deviennent de plus en plus inquiétantes, pire, dangereuses avec pour seuls mots d’ordre « répression », « stigmatisation » et « discrimination ». Les cibles : les gens de couleur et les Roms.

La politique Sarkozy, c’est une politique de l’émotion, d’instrumentalisation de faux prétextes ; une politique de la communication où les réels problèmes ne sont pas traités.

Ainsi, plutôt que de s’intéresser à la précarité qui fait le quotidien des Roms, on préfère se focaliser sur un fait divers de violences telles celles commises à Saint-Aignan les 17 et 18 juillet dernier. La réunion conduite par le Président de la République qui s’en est suivie s’est soldée par une vague de mesures alertantes : évacuation des camps illicites, reconduction à la frontière « en cas d’atteintes aux biens ou de fraudes »… Il apparaît bien plus aisé de fermer les yeux sur la misère, de stigmatiser et se débarrasser des gens dont on ne veut pas s’occuper, plutôt que de tenter de trouver des solutions pour les aider à s’intégrer au mieux.

D’autre part, bien que le Ministre de l’Intérieur – condamné en juin dernier pour « injure raciale » – signale que « cette réunion ne visait à stigmatiser aucune communauté quelle qu’elle soit », nous savons en réalité que l’objectif de ces mesures est tout autre, jusqu’à l’isolement des Roms. N’oublions pas, qu’étant citoyens européens, ils bénéficient de la liberté de circuler sur le territoire français ; et que la plupart des gens du voyage ont la nationalité française. Et que dire des aires d’accueil censées être présentes dans chaque ville de plus de 5000 habitants ? Moins d’une sur deux d’entre elles seulement s’y tiennent. Ces camps démantelés seront aussitôt reconstruits ailleurs.

Autre annonce gravissime, celle de Nicolas Sarkozy visant à retirer la nationalité française « à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police, d’un militaire de la gendarmerie ». Y aurait-il donc, d’après lui, deux catégories de français, les « franco-français » et les français d’origine étrangère, en déni total du principe républicain d’égalité devant la loi ? CQFD ? Une fois de plus, le Président de la République, qui devrait être celui de tous les Français, crée de graves inégalités au sein de la population, renforce le racisme et alimente les idées d’extrême droite.

L’heure est donc à la risquophobie, à la négation de la réalité et même au non respect de nos règles fondatrices. Nous y voyons une tentative de faire diversion sur l’affaire Woerth/Bettencourt, ainsi que sur la si injuste réforme des retraites. Les Français n’en sont plus dupes et ils savent que la politique sécuritaire de la droite est inefficace ! Le Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire y restera particulièrement vigilant.

A.D

1 comment

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>