Pouvoir d'achat

Sarkozy : le Harry Potter du pouvoir d’achat

Depuis quelques semaines, la droite nous ressort sa vieille rengaine du travail le dimanche. A écouter Xavier Bertrand, notre ministre du travail, ou Jean-François Copé, patron des députés UMP, cette proposition n’est pas une simple mesure. Il s’agirait plutôt d’une formule magique qui permettrait de relancer le secteur commercial tout en résolvant le problème du pouvoir d’achat. Excusez du peu…


Il est clair que le gouvernement essaie de nous vendre une double arnaque…

Premièrement, qui croit sincèrement que l’ouverture dominicale des commerces augmentera la consommation des Français et toute l’économie dans son sillage ? Malheureusement, si la consommation est en berne dans notre pays, ce n’est pas faute de temps mais faute d’argent…
« Justement ! », nous répondent les amis du président en enchaînant sur un argument tout aussi fallacieux que le précédent. « Le travail le dimanche sera mieux payé pour ceux qui veulent travailler plus pour gagner plus ». Alors que Sarkozy souhaite regagner sa popularité, le voilà reparti sur son thème favori, qui lui avait tant réussi pendant la campagne. Malheureusement, un an et demi après l’élection du « président du pouvoir d’achat », les résultats se font toujours attendre…
Si le président veut augmenter le pouvoir d’achat, qu’il commence par augmenter les salaires !
Cette question cache en réalité un vrai débat qui touche à la nature de l’être humain.

Vivons nous uniquement pour travailler et consommer ou doit-on conserver de larges espaces pour la culture, les loisirs et la vie sociale et familiale ? Ce président et son gouvernement ont clairement choisi la première option et ils nous le prouvent une nouvelle fois par cette proposition d’ouvrir une brèche dans l’interdiction du travail salarié le dimanche.
Un prélude, n’en doutons pas, à la généralisation du travail du dimanche pour tous, qui effacerait une fois de plus un acquis social durement gagné par nos aïeux.
Alors, par respect pour notre histoire et, surtout, par défense d’une certaine idée de la société, opposons nous avec force à ce projet !

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>