Municipales 2008

A Montchanin, le soutien de A.Billardon et P.Baumel!

Article du JSL du 9 février 2008

J.F. Janiaud et D. Auduc avaient convié, Ph. Baumel et A. Billardon pour évoquer les atouts pour Montchanin, si elle entrait dans la majorité de la CCM.
C’est la salle du Cercle Récréatif Italien qui servait de cadre à cette réunion publique qui rassembla plusieurs dizaines de militants et de sympathisants aux colistiers de J.-F. Janiaud et D. Auduc. Le thème de la réunion s’appuyait sur les enjeux et la solidarité communautaire. Le premier J-F. Janiaud a confié à ce propos : « L’équipe en place a raté le coche en ne participant pas à de grands projets initiés par la CCM, comme le projet d’agglomération.»

Montchanin n’est pas un 3e pôle

Daniel Auduc a souligné l’importance de la CCM dans le canton : 97,5% de la population du canton est concernée. 4 communes sur 5. «Historiquement Montchanin a participé à la construction des deux pôles du Creusot et de Montceau, même s’il a une histoire particulière, elle est liés à l’essor du Creusot. Et il est vain de penser comme certains que Montchanin est le 3e pôle de la CCM. S’il existe, il est un pôle indissociable du développement de la CCM. Le drame est que l’équipe actuelle s’est arc-boutée sur des positions infondées. Le contrate d’agglomération est symptomatique à cet égard. Nous ne voulons pas que Montchanin devienne une résidence secondaire pour golfeurs argentés. »

Pour Philippe Baumel, Montchanin est un enjeu clé pour toute la CCM. « Trop longtemps, le maire actuel a fait croire qu’il y avait un chemin propre à Montchanin, à l’écart de la CCM. Pour cette raison, les demandes du maire n’ont pas été entendues et il s’est discrédité. Il faut tourner la page. Et ce maire qui se dit un défenseur du rail, depuis 20 ans n’est jamais parvenu à clore le dossier de la connexion du TGV et du TER. C’est incroyable qu’en présence deux réseaux ferrés qui se côtoient, les trains ne se rencontrent jamais. Il faut se mobiliser car tout va se jouer au premier tour. »

André Billardon : «Montchanin doit d’être reconnu pour son identité, son histoire, son avenir mais il faut éviter la tentation d’un 3e pôle. Ce n’était pour l’équipe en place, qu’un moyen de se protéger. Elle n’a réussi qu’à s’isoler. Le contrat d’agglomération a pour but de moderniser le site industriel. Pour des raisons historiques, l’ancienne fonderie Henri-Paul aurait dû être intégrée. En cas de changement politique (NDLR: avec Jean-François Janiaud et Daniel Auduc) à Montchanin je m’engage, quand on va lancer le contrat d’agglomération, à intégrer ce site. »
La présence d’une 2e liste à gauche a été évoquée : «Nous avons ouvert le dialogue et nous sommes prêts à discuter.» Daniel Auduc a par ailleurs précisé : «Notre engagement n’est pas personnel. C’est un engagement collectif en capacité de draîner ensemble une dynamique. Mais pour bien négocier, il faut parvenir en tête au premier tour. L’actuel maire a rassemblé un électorat au-delà de son camp politique. Avec son départ, il sera ramené à son étiage.»

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>