Local

La confusion et l’Histoire de France

Par Philippe Baumel.

«La lettre de Guy Môquet est émouvante, comme peut l’être la lettre d’un enfant de 17 ans qui va mourir dans quelques heures. Constitue-t-elle pour autant un document d’histoire de notre pays et de cette période ? Très sincèrement, je ne le pense pas. Au-delà du contexte politique de l’époque, qui à lui seul mériterait un débat, cette lettre, tout comme le Journal d’Anne Franck par exemple, est une illustration émotionnelle d’un moment donné de l’histoire. D’autres textes, moins émouvants, ont eu plus de conséquences nocives, comme le décret d’Albert Sarraut de 1940 ordonnant la traque des Juifs. Que ne le lit-on pas dans les lycées ?
On ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’objectif poursuivi dans cette opération. S’agit-il d’un véritable élan civique ou bien plutôt d’une action promotionnelle renouvelée du président de la République ? La question se pose vraiment et, pour aller plus loin quant à l’impact de cette lecture, on ne peut que constater la confusion ainsi créée.
Voici un président de la République tenant d’un libéralisme dur qui porte la parole d’un militant communiste. Cela vient après la reprise à son compte des propos de Jean Jaurès. Tout ceci contribuant à un amalgame étrange, à une confusion totale qui réunit de Maurras à Jaurès en passant par Guy Môquet, un cénacle de héros de l’histoire de France, sans distinction, voulant faire croire à une nouvelle idéologie dont la colonne vertébrale serait une vision de la nation, de la famille et du travail définie par Nicolas Sarkozy.
J’appelle les enseignants de cette académie à clarifier ce débat, à rappeler tant les éléments du contexte dans lequel a été écrite cette lettre, que le contexte d’aujourd’hui dans lequel elle est lue, pour éviter toute manipulation et toute confusion.
On ne joue pas impunément avec l’histoire de France sans prendre le risque de la voir nous resservir des plats peu ragoûtants où seuls les extrêmes se reconnaîtront».

Philippe BAUMEL
Vice-Président du Conseil régional
en charge des Lycées

Maire du Breuil
Président de l’Union des élus socialistes
et républicains de Saône-et-Loire

1 comment

  1. Commentaire ancien blog (Over-blog):

    La contre lettre de Guy Môquet: «Ces agents du
    > capitalisme, nous les chasserons hors d’ici pour
    > instaurer le socialisme »
    > Conservateur du Musée de la Résistance nationale, Guy
    > Krivopissko a publié « La vie à en mourir, Lettres de
    > fusillés 1941-1944 », aux éditions Tallandier. Un
    > premier recueil de lettres d’adieu des fusillés de la
    > Résistance. Il recommande la lecture du poème saisi
    > sur Guy Môquet le jour de son arrestation « pour
    > comprendre ces jeunes qui sont entrés en résistance ».
    >
    > « Parmi ceux qui sont en prison
    > Se trouvent nos 3 camarades
    > Berselli, Planquette et Simon
    > Qui vont passer des jours maussades
    >
    > Vous êtes tous trois enfermés
    > Mais patience, prenez courage
    > Vous serez bientôt libérés
    > Par tous vos frères d’esclavage
    >
    > Les traîtres de notre pays
    > Ces agents du capitalisme
    > Nous les chasserons hors d’ici
    > Pour instaurer le socialisme
    >
    > Main dans la main Révolution
    > Pour que vainque le communisme
    > Pour vous sortir de la prison
    > Pour tuer le capitalisme
    >
    > Ils se sont sacrifiés pour nous
    > Par leur action libératrice.»
    >
    >
    > http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/2007/10/la-contre-lettr.html

    Commentaire n°1 posté par Jérôme le 24/10/2007 à 07h21

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>