Législatives 2007

Résultat des élections législatives: réaction du MJS national

Le MJS salue l’élection de plus de 230 députés de gauche, dont plus de 200 socialistes alors que les médias et la droite annonçaient une vague bleue.

Une élection n’est jamais jouée d’avance et les Français ont exprimé leur refus des premières mesures anti-sociales du gouvernement. Chaque défaite d’un candidat UMP est une défiance envers la hausse de la TVA, la mise en place des franchises santé, le sacrifice de la carte scolaire.

Les Français ont porté une opposition forte à l’assemblée. Ils ont ainsi refusé les pleins pouvoirs à la majorité.

Cette élection reste une défaite pour la gauche mais les victoires de nouveaux députés socialistes incarnent l’espoir d’un renouvellement profond de la vie politique française. Ces succès annoncent le renouvellement des visages, des générations et de la sociologie du Parti Socialiste. Ces bases pour la régénération de la famille socialiste et de la gauche devront s’accompagner d’une refondation sur le fond.

Le Mouvement des Jeunes Socialiste s’engagera pleinement dans cette entreprise de reconstruction de l’avenir.

1 comment

  1. Commentaire ancien blog (Over-blog):
    Prenons acte , la majorité absolue est entre les mains de l’UMP. Mais aussi prenons acte de la remontée de la gauche comme le Parti Socialiste, qui réunit environ 25% de sièges en plus que dans l’ancienne législature. La gauche est là, la gauche sera une force pour l’avenir, le Parti Socialiste devra continuer à convaincre toutes les femmes et les hommes de s’incarner dans nos valeurs.

    Pour la Saône et Loire, la gauche se renforce également. Bravo à Arnaud Montebourg pour sa réélection difficile avec le poids médiatique lourd que sa stature nationale a engendré. Félicitatuions à Didier Mathus pour sa ténacité qui a rendu possible son élection. Coup de chapeau particulier à Christophe Sirugue pour avoir conquis ce bastion de droite avec le talent qu’on lui connait.

    Pour notre circonscription Autun Le Creusot, je suis fier d’avoir participer à la campagne d’Evelyne Couillerot et Rémy Rebeyrotte, qui ont atteint un score très honorable. Certes nous avons perdu ces élections remportées par Jean Paul Anciaux, mais cette victoire reste courte vu la vague qui nous était promise, comme quoi jouer au père Noël a ses limites. Plus sérieusement, le nombrilisme auquel a joué le maire délégué de St Pantaléon en pactisant avec le député sortant devrait faire honte à la carrière d’un homme politique, mais dans ce cas précis, c’est de la politique ou du carriérisme? Et bien moi je vous le dis, c’est du carriérisme enrobé de beaucoup de démagogie et de sinisme.
    Les divisions de la gauche sur Autun sont importantes et polluent toutes les campagnes;
    Aussi je connais beaucoup de personnes qui ont voté ANCIAUX car c’était le candidat d’Autun face à celle du Creusot, vous me direz : cette réaction est basique mais elle était présente dans de nombreuses têtes.
    Des efforts de campagnes auraient du être fait sur l’Autunois car fondamentalement la sociologie électorale est très différente du Creusot, ainsi on ne peut pas faire campagne de la même façon sur ces deux territoires.
    Pour gagner sur Autun, ce sera l’unité, pour perdre sur Autun, ce sera la division
    Evelyne COUILLEROT aura été une excellente candidate, je veux ici souligner ces qualités humaines et politiques, elle aurait mérité de gagner.

    Voila ma première analyse sur le deuxième tour des législatives. Pour ce qui est de mon engagement au Parti Socialiste, je me laisse le temps de la réflexion pour définir mon orientation au sein de cette famille politique. Je mettrai au centre de mon adhésion trois fondamentaux: la rénovation des institutions, le partage des richesses, l’action par une économie volontariste.

    Commentaire n°1 posté par Michael GUIJO le 19/06/2007 à 09h21

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>