En Une Nationale

Pas de coup de pouce pour le SMIC!

En n’accordant aucun coup de pouce au SMIC au 1er juillet, le gouvernement SARKOZY-FILLON fait la démonstration qu’il n’entend rien faire pour augmenter les bas salaires.

Cette hausse de 2,1 % du SMIC, soit le minimum légal, est un très mauvais signal envoyé à l’ensemble du monde du travail, car les négociations salariales dans l’année à venir s’en trouveront mécaniquement altérées.

Le discours lénifiant de la droite sur les augmentations de salaire qui découleraient de l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires ou de la baisse des cotisations patronales de sécurité sociale ne résiste pas à l’analyse. En effet, les salariés ne sont pas maîtres de leur temps et travail et seule une petite minorité d’entre eux est appelée à faire des heures supplémentaires. Quant aux cotisations patronales de Sécurité sociale, elles sont déjà fortement réduites jusqu’à 1,6 SMIC.

Le coup de pouce au SMIC reste le moyen privilégié de revaloriser les bas salaires et de dynamiser les négociations salariales.

En annonçant dans le même temps des cadeaux fiscaux aux plus fortunés pour plus de 15 milliards d’euros, en réaffirmant sa volonté d’étudier une hausse de 5 points de TVA qui grèvera le pouvoir d’achat des catégories moyennes et populaires et une limitation de la hausse du SMIC au minimum légal, le gouvernement fait aujourd’hui le choix d’une politique profondément injuste et inégalitaire.

1 comment

  1. Commentaires ancien blog (Over-blog):
    C’est vrai que le coup de pouce du SMIC, Ségolène Royal avait l’air de vachement y croire!
    Commentaire n°1 posté par arnaud le 28/06/2007 à 13h59
    _________________________
    Le coup de pouce pour le SMIC à chaque 1er juillet est une tradition et montre la volonté du gouvernement. Par exemple, sous la législature Jospin, le gouvernement a plusieurs fois augmenté le salaire minimum de plus de 3% voire parfois plus de 4% !
    Mais il semblerait que le gouvernement actuel, sans surprise, préfère défiscaliser les hauts revenus et faire peser ces choix politiques injustes sur les plus pauvres et plus précaires, en augmentant par exemple la tva par nature antisociale !
    Commentaire n°2 posté par Jérémy le 28/06/2007 à 17h27

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>