Législatives 2007

MJS Creusot avec Evelyne Couillerot

Article de presse (www.creusot-infos.com)

Evelyne Couillerot accompagnée de son suppléant Rémy Rebeyrotte ont tenu une de leurs dernières réunions publiques à l’Alto. Devant une assemblée conséquente (200 personnes environ), la candidate socialiste aux élections législatives a rappelé l’importance du scrutin de dimanche prochain . Parmi l’assistance on retrouvait beaucoup d’élus municipaux, des élus des communes avoisinantes ainsi que des militants et des sympathisants socialistes.  C’est Christian Revenu, secrétaire de la section locale du PS, qui a accueilli le public et qui a remercié les militants pour leur engagement quotidien.

Cinq intervenants se sont succédés alternativement à la tribune pour rappeler l’enjeu de cette élection.
C’est tout d’abord Claude Thomas, président de Refondation 71, qui apporta son soutien à l’adjointe au Maire du Creusot. Il présenta son mouvement qui se veut être un mouvement politique de reconstruction de la Gauche et qui se fonde sur des actions concrètes dans les associations ou dans les
quartiers. Au nom de Refondation 71, il apporta son soutien à Evelyne Couillerot en rappelant que celle-ci défendait des valeurs de Gauche. Ensuite ce fut au tour de David Blondeau du Mouvement des Jeunes Socialistes de prendre la parole. Il exhorta les personnes présentes à voter et à faire voter  » utile, efficace en ne choisissant qu’un seul bulletin, celui d’Evelyne Couillerot. »

André Billardon, Maire du Creusot lui succéda en faisant remarquer que ce jeune « était vraiment très bon ». L’édile creusotin demanda aux auditeurs « d’aller massivement voter, de confirmer (au Creusot) le vote du 6 mai dernier et d’entraîner d’autres personnes indécises ». Conscient qu’il n’y aura pas de cohabitation, le Maire souligna le risque du parti unique où il n’existerait pas de contre-pouvoir. Il se dit inquiet pour la démocratie et le pluralisme car le nouveau gouvernement confondrait selon lui « pouvoir et populisme ». Son propos se termina sur le bilan du Député sortant et sur le rôle d’un député qui, selon lui, doit être un fédérateur. Pour André Billardon, « cette définition se conjugue au féminin dans la Troisième Circonscription car Evelyne Couillerot a ce rôle de fédérateur ».

Suppléant d’Evelyne Couillerot et Maire d’Autun, Rémy Rebeyrotte prit la parole en remerciant Evelyne Couillerot de l’avoir choisi comme suppléant. Il commença son propos en mettant en évidence le discours contradictoire du Député sortant; discours qui serait contradictoire « non seulement entre Paris et la Circonscription, mais aussi contradictoire au sein même de la ville d’Autun ». Il fustigea ensuite les actions du nouveau Président de la République qui commencerait à mettre en place « une République du pouvoir personnel ». Il évoqua également l’idéologie ultra-libérale menée par le nouveau gouvernement où « le Premier Ministre ne serait qu’un simple Directeur de Cabinet ». Avant de laisser la parole à la candidate, il harangue l’auditoire par un « Allez Evelyne, en avant, on va gagner! »

Ce fut alors à la candidate de prendre la parole qui remercia successivement le MJS, Claude Thomas et le mouvement Refondation 71, André Billardon ainsi que tous les élus, creusotins et ceux des autres communes de la circonscription présents ce soir.
Elle entama son discours en encourageant les militants à se battre car le «combat est dur».
Ensuite elle rappela la nécessité d’avoir « une Gauche qui dialogue, une Gauche coriace, pugnace » face à une droite qui propose un « casting de rêve avec Sarko premier ». D’après elle, on retrouverait Nicolas Sarkozy en « vedette américaine » accompagné dans les seconds rôles par François Fillon et Alain Juppé.
Mais derrière cette façade séduisante il y aurait « les franchises Santé, une médecine, non pas à deux vitesses mais à trois ou quatre… » Pour la candidate socialiste, cette dérive libérale, anglo-saxonne représente un danger pour la France. Elle termina son propos en s’interrogeant sur le bilan du Député sortant qui  » est sympa, tout le monde le dit qu’il est sympa Jean-Paul; mais est-ce le rôle du Député d’être seulement sympa ? »La candidate martela le fait qu’il faut un vrai contre-pouvoir à l’Assemblée Nationale et que dimanche prochain « votre suffrage est très important ».
La foule réserva une « standing-ovation » à la candidate qui invita tout le monde à prolonger la soirée autour du verre de l’amitié.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>