Législatives 2007

Mathus en grand meeting à Blanzy …

Article de presse de montceau-news.com

C’est avec la chanson de Cali :  » C’est quand le bonheur ? que Didier Mathus et sa suppléante : Paulette Ackermann, on pénétré dans la salle des fêtes de Blanzy, ce mercredi soir, pour un de leurs derniers grands rendez-vous de cette campagne. Et la réponse a fusé de la foule :  » le 17 juin « . Les militants et sympathisants en sont convaincus !

Plus de 500 personnes ont participé à ce meeting ouvert par Guy Emorine, maire de la commune, qui a expliqué qu’il voulait  » une France qui ne renie pas ses avancées sociales  » en défendant la candidature de M. Mathus. Tandis qu’André Quincy, conseiller général, évoquait une intervention, jamais dévoilée, du député auprès de la direction du groupe Michelin pour que l’usine de Blanzy soit préférée à un site allemand pour accueillir une unité de gomme supplémentaire. Investissement qui a été réalisé ici. Daniel Decerle, conseiller général également, a, entre autre, glosé sur  » le déterminisme génétique qui n’avait pas été plus prouvé en politique que dans d’autre domaines «  au sujet de la principale adversaire du sortant.

Thomas Thevenoud, au sujet du comité de soutien, a appelé deux signataires à témoigner : Paola, jeune employée de grande surface et Patrick, handicapé très impliqué dans des associations s’occupant de handicap.  » Ceux qui me connaissent, qui connaissent mes idées libérales, seront surpris de me voir là. J’ai voté pour Nicolas Sarkozy aux présidentielles mais aux législatives, je votera pour M. Mathus. Il m’a tendu la main en me faisant intégrer la commission d’accès aux droits des handicapés. A la différence des autres politiques qui écoutent les handicapés et les comprennent, lui, en plus, il les entend … « 

Pour sa part, le candidat a choisi de scinder son intervention en deux parties et consacré la première à l’aspect  » local  » et, après avoir affirmé qu’il était fier  » d’être arrivé là dans les valises de Pierre Joxe «  il a ensuite exposé quel était son engagement.  » Avec mes amis, nous avons hérité d’une situation difficile : ville quasiment sous tutelle, rue Carnot à moitié vide, chômage record… on a alors fabriqué un projet, inventé un avenir, on y a fait adhérer des gens et on a en partie réussi … «  Concluant, sur ce sujet :  » jugez-nous sur nos actes… sachant que nous allons travailler, avec ma suppléante,  avec sincérité, loin de la politique spectacle «  Puis, avant de passer le micro à Paulette Ackermann, il a rendu un hommage appuyé à Daniel Decerle et, sans parler de dossier en particulier mais…, a cité Michel Rocard :  » Si vous voulez être maire à vie, c’est simple, ne faites rien !

Mme Ackermann s’étant présentée, a expliqué qu’elle avait choisi de s’engager  » parce que c’était derrière M. Mathus, pour son sens de l’écoute, son travail, sa sincérité… «  Candidat qui repris la parole pour aborder deux dossiers : la construction d’une nouvelle centrale électrique et la R.C.E.A.  » Je souhaite mener ce dossier de centrale à son terme, on a discuté avec Endesa, on est allé discuter à Madrid… c’est un dossier qui me tient à coeur ! «  Quant à la route Express, il a assené  » il faut se mobiliser contre les péages U.M.P., c’est un des grands enjeux de ces législatives … « 

Enfin, revenant au plan national, le député sortant a parlé de  » situation dangereuse, à la Berlusconi, en cas de victoire de l’U.M.P. aux législatives «  et mis en parallèle la  » volonté de la gauche de construire des vraies solidarités… la gauche qui représente une espérance  »

Pascal BERTHIER

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>