Législatives 2007

Evelyne Couillerot appelle à la mobilisation!

Article de presse (www.creusot-infos.com) ou le JSL en cliquant ici

La salle de l’Hexagone n’était pas assez grande pour contenir les quelques deux cents personnes venues assistées au dernier meeting de la candidate socialiste dans le Troisième Circonscription de Saône-et-Loire.

Accompagnée par la plupart des conseillers généraux de la Circonscription ainsi que par un conseiller régional en la personne de Philippe Baumel, Evelyne Couillerot a ouvert cette ultime réunion en remerciant l’ensemble des personnes présentes car « c’est important que vous soyez là si nombreux pour terminer cette campagne ». Elle a ensuite rendu hommage aux nombreux militants et aux sympathisants qui représentent « la grande richesse de notre parti ».

Elle a ensuite donné la parole aux MJS
qui ont fait preuve « d’un enthousiasme et d’un tonus qui ne s’est jamais démenti ». Une jeune demoiselle et deux jeunes gens ont tour à tour pris la parole dans le but d’apporter leur soutien à la candidate et ils ont réaffirmé « l’importance de se mobiliser jusqu’au dernier jour car la victoire est possible ».
Evelyne Couillerot s’est ensuite tournée vers les élus locaux « mes collègues conseillers généraux pour la plupart présents ce soir ; eux qui sont les maillons indispensables pour mener à bien une campagne de terrain ».

Robert Jacquemard a évoqué les difficultés que rencontrent le monde rural et il s’est interrogé sur les « atteintes portées par le Gouvernement à notre modèle de justice sociale ».Il a conclu son intervention par un solennel « Tous pour une ! Une pour tous ! »
Puis ce fut à Christian Gilot de monter à la tribune ; par son intervention, il a souhaité « apporter à la candidate le soutien d’un élu du monde rural », et il évoqué brièvement les menaces qui pèsent sur l’agriculture française. Pour le Conseiller général d’Epinac Jean-François Nicolas, il faut « mobiliser les gens qui ont voté Ségolène Royal le 6 mai et qui ne se sont pas déplacées le 10 juin. C’est là que l’élection va se gagner ! ». Didier Martinet lui a succédé et a martelé qu’il fallait « porter la voix et le projet socialiste de porte en porte, voisin par voisin ». Il a par ailleurs déclaré qu’avec la « chambre unicolore qu’on nous prédit, un Député UMP de plus sera noyé dans la vague, dans la masse alors qu’une Députée de gauche portera la contradiction au Gouvernement».

Au nom du Parti Radical de Gauche Claudette Brunet-Lechenault a apporté son soutien à Evelyne Couillerot qui serait « digne de succéder à André Billardon qui a été un Député compétent et qui a fait progressé la Circonscription ». Ensuite, elle a démontré que la candidate socialiste illustre la volonté de la gauche de respecter la parité ; car « la parité ne vient pas naturellement, les femmes en ont assez de se sentir sous-représentées ». Philippe Baumel suivi d’André Billardon ont rappelé qu’il y « a dans cette Circonscription un socle, une sociologie, une histoire de gauche ». Le maire du Breuil et par ailleurs Vice-Président du Conseil Régional de Bourgogne a incité les personnes présentes à « demander à vos voisins s’ils veulent un Député utile ? A cette question, il n’y a qu’une seule réponse : vous le savez tous ! ». Pour le maire du Creusot, « Sarkozy a déjà sa majorité, un Député UMP de plus sur notre territoire serait superflu pour le nouveau Président ; alors il faut élire une Députée qui partage nos valeurs de gauche ».

Rémy Rebeyrotte, suppléant de la candidate a invité les électeurs à un « sursaut et à une mobilisation générale pour dimanche prochain ». L’élu autunois a poursuivi en affirmant qu’il « fallait une Députée courageuse, capable, qui prend les dossiers et qui les construit pour notre Circonscription ».
En préambule à son intervention ,la candidate socialiste a déclaré que « le 18 juin au matin, l’UMP aura la majorité absolue, cela n’en fait aucun doute mais il faut une opposition qui puisse jouer son rôle à l’Assemblée Nationale ». Dans son discours, Evelyne Couillerot s’est adressée aux électeurs de la Gauche anti-libérale mais aussi aux électeurs écologistes car « j’entends être une Députée consciente des défis écologiques ». Elle a aussi fait un appel du pied aux électeurs centristes « qui comme nous, sont soucieux de la dérive d’un régime qui se présidentialise chaque jour un peu plus ».
Pour conclure son allocution, Evelyne Couillerot a rappelé qu’il restait trois jours pour convaincre les amis, les voisins d’aller aux urnes « votons, la démocratie a besoin de la Gauche pour limiter l’augmentation des inégalités ». Le public a réservé une standing-ovation à la candidate, qui a invité tout le monde à se retrouver devant le verre de l’amitié.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>