Législatives 2007

Communiqué du groupe MJS-Cluny

Défendre la démocratie représentative !

Vous avez été 38% en Saône-et-Loire à vous abstenir au premier tour des élections législatives dimanche dernier. Qu’on y pense un instant : avec quatre électeurs sur dix au premier tour, l’UMP et ses alliés pourraient se retrouver, si les électeurs n’y mettent pas un frein dimanche, avec 70% et pourquoi pas 80%, des sièges à l’Assemblée Nationale !

Nos six candidats socialistes républicains de Saône-et-Loire, Nicole Eschmann, Arnaud Montebourg, Christophe Sirugue, Didier Mathus, Evelyne Couillerot et Jacques Rebillard proposent des programmes législatifs qui touchent le local sur quatre principes : la vérité, la protection des concitoyens, le dialogue et enfin le renouvellement des pratiques politiques, des institutions et de l’action publique. Il faut donc un équilibre, un contrepoids, une force pour vous défendre.

L’écoute et la proximité sur le terrain sont de vraies façons d’être pour notre candidate du Parti Socialiste de la 1ère circonscription du Mâconnais-Clunysois, Nicole Eschmann. Elle est disponible et ouverte sur tous les sujets avec la jeunesse, les personnes handicapées, les retraités, les ouvriers, les fonctionnaires. Elle fait de multiple rencontre depuis le début de sa campagne législative dans ses meetings, dans les quartiers, dans les cafés – citoyens, dans les villes ou en campagne. Pour la candidate, les chantiers prioritaires sont l’emploi, le pouvoir d’achat, la santé, l’éducation, la fiscalité et la retraite. Elle s’est rendue devant le Centre Hospitalier de Mâcon pour démontrer la crise financière du service de santé avec le démantèlement et l’inégalité face à l’accès aux soins. Elle s’est rendue devant la Cité Administrative pour réaffirmer qu’un euro dépensé soit un euro utile à tous.

Le Mouvement des Jeunes Socialistes de Saône-et-Loire soutient les six candidats investis par le Parti Socialiste. Les MJS de Mâcon et de Cluny soutiennent les actions de Nicole Eschmann et de André Peulet, son suppléant. Rappelant le combat contre le CPE, la gauche a appelé la jeunesse à s’imposer dans le débat pour défendre ses valeurs, à garder intacte sa capacité d’indignation, de mobilisation et d’imagination. La gauche a appelé à la conquête de l’esprit d’entreprise et de création. Quand on nous dit que le niveau des diplômes baisse, ce n’est pas vrai. On est bien mieux formés, bien plus mobile que la génération précédente et la jeunesse est ouverte au monde. On est   mieux formés mais en plus, on est moins bien rémunérés et mal accueillis dans le système économique. On voit dans cette contradiction que la France marche à l’envers et notre députée s’engage à instaurer un droit au premier emploi pour tous les jeunes : tout jeune doit pouvoir sortir du système scolaire et universitaire avec un diplôme et trouver un emploi dans les 6 mois en soutenant la formation et l’embauche dans l’Artisanat et les Petites et Moyennes Entreprises (PME). La jeunesse n’est pas une charge mais une chance pour notre pays. Notre députée s’engage pour soutenir une allocation d’autonomie pour les étudiants, pour maintenir l’Ensam à Cluny, soutenir les emplois culturels et la création artistique et s’engage à donner au sport toute sa place dans le cursus scolaire et la cité. Avec le sport, on crée la mixité sociale, le respect et la solidarité.

Nous ne voulons plus de députés sortants qui sont comptables d’un bilan médiocre. Nous ne voulons plus des députés sortants incapables de porter notre voix à l’Assemblée Nationale. Donc il faut se mobiliser massivement le 17 juin pour la victoire des députés de gauche.

Pour toutes ces raisons, chers concitoyens, de votre vote dépend la vie démocratique de notre pays!

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>