En Une Nationale Immigration

« Identité nationale »: des universitaires démissionnent!

Huit universitaires, dont Patrick Weil et Gérard Noiriel, quittent les instances de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration, pour protester contre l’instauration, « inacceptable » selon eux, d’un ministère de « l’Immigration et de l’Identité nationale ».

Huit universitaires ont annoncé vendredi 18 mai leur démission des instances officielles de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration (CNHI), qui doit ouvrir ses portes en 2007. Ils protestent contre l’instauration, « inacceptable » selon eux, d’un ministère de « l’Immigration et de l’Identité nationale ».
Selon l’historien Patrick Weil, spécialiste des questions d’immigration, signataire d’un texte adopté par sept autres universitaires, « l’association de l’immigration et de l’identité nationale est inacceptable ».
« C’est une honte, a-t-il déclaré à l’AFP. Au moment où tant de gens se rallient en trouvant formidable de faire partie d’un gouvernement moderne, il faut rappeler qu’il y a quelque chose qui n’a rien de moderne et au contraire effrayant dans la création de cette administration ».

« Problème »

Selon le texte, le rapprochement des deux termes « s’inscrit dans la trame d’un discours stigmatisant l’immigration et dans la tradition d’un nationalisme fondé sur la méfiance et l’hostilité aux étrangers dans les moments de crise ».

« Là où le pari de la CNHI était celui du rassemblement tourné vers l’avenir autour d’une histoire commune que tous étaient susceptibles de s’approprier, ce ministère menace au contraire d’installer la division et une polarisation dont l’histoire a montré les ravages » (…). « Il n’est pas dans le rôle d’un Etat démocratique, indique encore le texte, de définir l »identité’. Associer ‘immigration’ et ‘identité nationale’ dans un ministère n’a jamais eu de précédent dans notre République: c’est, par un acte fondateur de cette présidence, inscrire l’immigration comme ‘problème’ pour la France et les Français dans leur être même ».

Musée et médiathèque

Les autres signataires du texte sont Nancy Green, Gérard Noiriel, Patrick Simon, Vincent Viet, Marie-Christine Volovitch-Tavarès, Marie-Claude Blanc-Chaléard, Geneviève Dreyfus-Armand.
La Cité de l’histoire de l’immigration, située Porte-Dorée à Paris et dont le président du conseil d’orientation de l’établissement est Jacques Toubon, devrait ouvrir ses portes dans le courant de l’année.
Créée en janvier 2005, la Cité devrait proposer, outre un musée national et des expositions temporaires, des colloques et des activités pédagogiques, des interventions d’artistes et une médiathèque. (AFP)

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>