Nos actions

Notre contribution à la victoire

A l’approche de la prochaine réunion du MJS de Saône-et-Loire, j’invite chaque adhérent à réfléchir toute la semaine sur les actions à mener derrière Ségolène Royal d’ici à l’élection présidentielle. Lançons des idées, débridons nos esprits. Les sensibilités de chacun, les visions du monde différentes que vous portez sont autant de richesses à apporter à notre projet collectif.

« Si vous faites bien ce que je vous propose, si vous faites bien remonter ce que disent les Français pour que je puisse ajuster les choses en temps réel, si vous faites bien tout cela, alors oui je vous mènerai à la victoire »

Ségolène Royal au congrès d’investiture du parti socialiste, dimanche 26 novembre 2006

La balle est maintenant dans notre camp. Pour éviter que la démocratie participative chère à notre candidate ne se transforme en vœux pieu, c’est à nous de donner l’exemple et d’aller à la rencontre des citoyens pour recueillir leur expertise, dans les domaines qu’ils côtoient dans leur vie de tous les jours. Je soulèverai deux méthodes : l’enquête et le débat.

L’enquête : une plongée dans la réalité

Une fois que nous auront structuré notre mouvement et créé des liens avec les MJS des autres départements bourguignons et avec la Ségosphère, le bouillonnant réservoir d’idées neuves autour de Ségolène Royal, je propose que nous lancions une vaste campagne de rencontres avec les citoyens afin de pouvoir rendre une contribution début mars.

Le principe ? Choisir des thèmes de travail et interroger ceux qui vivent au quotidien les problématiques choisies. Quelques exemples :

– sur l’environnement, aller à la rencontre d’agriculteurs, d’associations, voir de chefs d’entreprise – sur l’éducation, recueillir les témoignages de lycéens, d’étudiants, de parents d’élèves, de professeurs, de surveillants…

Bien entendu, il y a autant de thèmes que d’idées. Après, à nous d’étudier la faisabilité de chacun d’entre eux. Mais à nous tous, surtout si nous entraînons avec nous d’autres MJS de la région, je pense que nous avons un nombre de contacts important dans des domaines très divers, parfois même dans notre famille proche. Bien sûr chaque enquête fera l’objet d’un travail de préparation préalable que nous devrons mener tous ensemble.

Le débat : un enrichissement à double sens

Contrairement à la démarche précédente, où l’implication des citoyens prenait la forme d’un témoignage, le débat est une relation à double sens. Un débat bien mené, où on laisse de côté les attaques stériles pour une vraie confrontation d’opinion est le meilleur moyen pour diffuser des idées d’une part, et se rendre compte de ses erreurs d’autre part.

Une autre action forte serait donc d’organiser un ou plusieurs cafés-débats en différents points du département qui rassembleraient des jeunes de tous bords, y compris pourquoi pas des « Jeunes populaires » qui sont, comme on le sait, « pro-Sarkozy » étant donné que leur mouvement, contrairement au notre qui est autonome du PS, n’est qu’une annexe de l’UMP. Invitons toutes nos connaissances à venir boire un verre (offert, bien entendu) tout en s’impliquant un peu plus dans la vie citoyenne et en faisant entendre leur voix.

J’aimerai que l’on réfléchisse samedi prochain à ces rencontres : où ? quand ? quels thèmes ? faut-il faire appel à des intervenants ? …

Voilà, maintenant j’attend vos commentaire, en réunion ou sur le blog, et vos propositions sur des actions à élaborer, la priorité étant pour l’instant la campagne d’inscription sur les listes électorales qui doit se dérouler en décembre.

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>