Une société plus durable

Mettons l’’écologie au centre du débat

Depuis hier, Ségolène Royal est officiellement la candidate qui portera les couleurs des socialistes et des radicaux de gauche à l’élection présidentielle. Nous entrons donc dans une nouvelle étape sur le chemin de la victoire de nos idéaux de justice sociale. La droite, trop occupée qu’elle était à se déchirer sur des querelles de personnes ou à comparaître devant les juges, a jusqu’ici plutôt épargné les socialistes. Mais maintenant tout va changer. L’offensive va commencer.

La stratégie de l’UMP

Nul doute que, derrière son champion Nicolas Sarkozy, braconnant sur les terres de Jean-Marie Le Pen, l’UMP ne ressorte son thème de campagne favori, l’insécurité, assenant les réponses sécuritaires qu’elle affectionne tant.

Le devoir de notre candidate est d’apporter des réponses socialistes à un problème qui touche en priorité les couches les plus populaires de notre société. Mais nous ne saurions gagner l’élection sur ce seul thème.

1995 : la fracture sociale

2002 : l’insécurité

Quel sera le thème central de la prochaine présidentielle ?

Rien n’est fait. Et il est de notre devoir de ne pas se faire piéger une nouvelle fois par la droite et de peser sur l’orientation de la campagne.

L’écologie est l’affaire de tous…

…en particulier des jeunes. A l’exception de quelques conservateurs minimisant le problème, parmi lesquels on trouve malheureusement l’ancien ministre socialiste de l’éducation nationale Claude Allègre, tout le monde en France, je crois, a bien compris l’urgence écologique à laquelle nous somme confrontés.

Ce qui était pressenti se confirme peu à peu : les activités humaines sont responsables de bouleversements qui, à terme, menacent la survie même de pans entiers d’espèces vivantes, à commencer par la notre.

Une chose est déjà acquise, notre génération vieillira dans un environnement et un climat radicalement différents de ce que nous connaissons actuellement.

Notre avenir, et celui de nos enfants, se joue maintenant. A nous, la jeunesse de ce début de XXIe siècle, de porter haut ce combat.

L’écologie pour la victoire

Hier, Christine Ockrent recevait, sur le plateau de France Europe Express, Nicolas Hulot, possible candidat à la présidentielle. Je dois admettre que l’animateur télé, qui me semblait porter une campagne un peu fantaisiste, m’a fait forte impression. Son discours, loin de l’image un peu brouillonne et tellement coupée du peuple que peuvent parfois donner les Verts, transpirait la sincérité, parlait concrètement et avec force du problème majeur qui se profile.

Un homme convaincu est un homme convainquant. Et la parole de Nicolas Hulot a fini de me convaincre : il faut que les socialistes, plus sensibles que la droite à ces problematiques, soient de ce combat là. L’animateur lui même affirme à qui veut l’entendre que la course à la présidentielle ne l’intéresse pas. Ségolène Royal doit être celle à qui il apportera son soutien. Et sa présidence devra être celle du « pacte écologique ».

1 comment

  1. Commentaires ancien blog (Over-blog):

    Oui l’écologie c’est important et cela doit être un des enjeux majeurs de ces élections car il en va de notre vie à tous, cependant point d’angélisme sur les questions de « sécurité » ou « d’insécurité », il y a de véritables problèmes à ce sujet en France. Je vous rapelle que c’est aussi à cause de la minimisation de ce thème que la gauche s’est cassée la figure en 2002…

    La gauche doit à son tour s’emparer de ce sujet, sans langue de bois, en regardant la dureté de la vérité en face et ne pas laisser les solutions (pour le moins inefficaces) à la droite.

    Commentaire n°1 posté par nastasia le 27/11/2006 à 16h47

    _________________________

    Tu as raison, point d’angelisme de notre part mais je te rassure ce n’est pas le message caché de mon post. J’ouvre seulement une piste pour éviter un débat qui tournerait uniquement autour des questions de sécurité, au détriment d’autres questions essentielles comme la défense de l’environnement mais aussi les questions économiques et sociales, l’éducation, la culture, la politique étrangère…
    Commentaire n°2 posté par Bruno le 28/11/2006 à 01h17

    _________________________

    L’écologie est en effet un thème dont doit d’emparer la gauche et l’on peut d’ores et déjà parier qu’il sera central non seulement en 2007 mais sa résonence ne cessera d’augmenter au fil des années suivantes. C’est ainsi que la gauche et les socialistes doivent avancer leurs propres idées sans, je le crois, se mettre à genoux devant Nicolas Hulot. Son « expertise citoyenne » est en effet essentielle et sa médiatisation permet concrètement la prise de conscience des Français aux risques climatiques. Toutefois, ne sombrons pas dans un alarmisme radical et ne pônons pas des boulversements excessifs trop rapidement. Faisons les choses en douceur et avec explications. Les simples gestes écolos s’apprennent (ne pas surconsommer l’énergie, restreindre l’utlisation de la voiture…). La puissance publique devra, elle, être en pointe et un exemple sur les énergies alternatives…
    Commentaire n°3 posté par Jérémy le 28/11/2006 à 18h10

    _________________________

    Je ne crois pas non plus qu’il faille se mettre à genou devant Nicolas Hulot. Je pense cependant que sa candidature pourrait s’averer catastrophique pour les socialistes qui comptent, beaucoup plus qu’à droite, un bon nombre d’électeurs vraiment sensibles à la question de l’environnement.

    En revanche, je ne suis pas sûr que se limiter à l’apprentissage de gestes citoyens soit suffisant pour préserver la planete soumise à une pression grandissante avec une population mondiale qui est encore loin de se stabiliser et des pays comme la Chine qui entrent de plein pied dans la société de consommation.

    Je pense qu’on échappera pas à des mesures forte. Nous, socialistes, aurons, à ce moment là, la tache de veiller à ce que ce mesures obéissent à un impératif de justice sociale et qu’elles n’engendrent pas de nouvelles agravations des inégalités.
    Commentaire n°4 posté par Bruno le 29/11/2006 à 17h15

    _________________________

    Non, effectivement, je ne dis pas qu’on échappera à des mesures fortes. Ceci dit, faisons-le de manière pédagogique et en ne promettant pas dès 2007 monts et merveilles…
    Commentaire n°5 posté par Jérémy le 29/11/2006 à 20h47

Leave a Reply

Votre email ne sera pas publié. Champs obligatoires *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>